Périmètre géographique : FRANCHE-COMTE | TERRITOIRE DE BELFORT | DOUBS | HAUTE SAONE | JURA


Assurance vie

La fiscalité avantageuse de l’assurance vie ainsi que son intérêt en tant qu’outil d’épargne, de prévention et de protection en fait l’un des placements préféré des français.

Un contrat d’assurance-vie est souvent perçu comme un outil de transmission de capital (l’assurance vie en cas de décès), mais il est également un véritable placement (l’assurance-vie en cas de vie). L’assurance-vie est un produit d’épargne ouvert à tous les français dont le but est d’épargner pour faire fructifier de l’argent, obtenir un capital pour réaliser un projet ou encore pour préparer la transmission de son patrimoine financier.

Au delà du placement initial, il est également possible d’effectuer à tout moment, des versements sur le contrat d’assurance vie.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’argent placé n’est pas bloqué. En effet, même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans pour bénéficier de la fiscalité avantageuse du contrat d’assurance vie, le souscripteur peut à tout moment récupérer une partie ou la totalité du capital investi. Lors d’un rachat partiel, ce n’est pas la totalité de la somme qui est imposée fiscalement mais uniquement la part d’intérêts.

Le rendement potentiel du contrat d’assurance vie varie selon le support choisi. En effet, il existe différents types de contrat d’assurance vie : les contrats souscrits en euros qui bénéficient d’un capital garanti et les contrats souscrits en unité de compte ou en action qui varie en fonction des marchés. Sur un même contrat d’assurance vie, il est tout à fait possible de répartir son capital entre des fonds euros et fonds en unités de compte.

Le contrat d’assurance vie « monosupport » en euros est majoritairement investi dans des produits sans risque de perte en capital et avec un taux garanti : obligations du secteur public ou privé. Les intérêts perçus chaque année sont définitivement acquis, on parle ainsi d’effet cliquet.

Le contrat d’assurance vie multi support est investi sur plusieurs fonds plus ou moins spéculatifs selon le profil et les attentes du souscripteur. On retrouve, en général, un fonds en euros garanti équivalent au contrat monosupport évoqué précédemment ainsi que d’autres fonds que l’on appelle « unités de comptes » composés de FCP, de Sicav boursières, d’actions, de SCPI… avec un rendement et des risques potentiels plus importants car le capital placé sur les unités de compte n’est pas garanti.

A la souscription du contrat d’assurance vie, le souscripteur désigne un ou plusieurs bénéficiaires dans le cas où il décèderait. Cette clause qui est modifiable à n’importe quel moment pendant la durée de vie du contrat est très importante car les sommes versées au bénéficiaire du contrat d’assurance vie ne font pas partie de la succession du défunt. Elles échappent donc à toute taxation dans la limite de 152500 euros par bénéficiaire. Néanmoins, les primes versées par le défunt après l’âge de 70 ans font partie de la succession et sont soumises aux droits de succession, après un abattement forfaitaire de 30 500 euros.

Avantages de l’assurance vie:

  •  se constituer un complément de retraite
  •  optimiser la gestion d’un capital
  •  obtenir des revenus réguliers
  •  prévoir le financement des études de ses enfants
  •  acquérir un bien à moyen terme
  •  transmettre un capital au(x) bénéficiaire(s) de son choix
  •  être exonéré de droits de succession (dans la plupart des cas…).

Nous sommes à même de vous proposer différentes formules d’assurance-vie en fonction de vos besoins et objectifs.